Éditions Jack is on the road : campagne de crowdfunding pour financer "ça sent mauvais", recueil de strips du dessinateur Berth - Barberousse Communication
17004
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-17004,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive
 

Éditions Jack is on the road : campagne de crowdfunding pour financer « ça sent mauvais », recueil de strips du dessinateur Berth

Category
Conseil en communication, Crowdfunding, Édition & Médias, Relations presse
About This Project

Jack is on the road est une maison d’édition associative qui édite notamment le journal satirique Zélium, vendu en kiosque en France et en Belgique. Une campagne Ulule a été lancée afin de financer les frais d’impression de ça sent mauvais, recueil de strips du dessinateur de presse Berth (Mon Quotidien, Spirou, Siné Mensuel, Zélium).

 

La campagne de 30 jours, qui s’est terminée le 15 décembre 2014, a été un succès : au final, 2822 € ont été récoltés auprès de 93 contributeurs, soit un objectif initial financé à 141 %. Le montant moyen du soutien a été de 30 € (pour un prix de vente du livre de 14 €).

 

Une stratégie de communication globale a été mise en place : définition et création des contenus de présentation de la campagne, site Internet du journal, encart autopromo dans le magazine Zélium papier, interview de l’auteur, réseaux sociaux (via la page Facebook de Zélium, création d’une page événement dédiée à l’actualité de la campagne), newsletters, communiqués de presse, relais de la centaine de contributeurs de Zélium, news Ulule, etc.

 

En fonction de l’actualité de la campagne, les mises à jour de la page Ulule ont été fréquentes, afin d’apporter un rythme actif et soutenu. Le story-telling était retravaillé et ajusté par exemple en cas de retombées médias ou de paliers franchis.

 

Un travail conséquent a également été fait sur les contreparties : création de goodies (marque-pages, cartes postales, tirages A4 numérotés et signés par l’auteur), abonnements découverte à Zélium, packs dédicace en série limitée et packs prestigieux incluant des strips originaux destinés aux amateurs et collectionneurs de dessins de presse.

 

L’édition de ça sent mauvais, rendue possible grâce au succès de cette campagne, a été couronnée par le prix Charlie Schlingo 2015 au Festival d’Angoulême. Une vidéo a été réalisée afin d’immortaliser cet événement.

 

 


 

 

À propos des éditions Jack is on the road :

Les éditions Jack si on the road, c’est une association loi 1901 qui réunit une centaine de bénévoles, tous des pros de la presse ou de l’édition — dessinateurs, journalistes, chroniqueurs, maquettistes, graphistes, secrétaires de rédaction, communicants, etc. C’est bientôt quatre ans de publications, de festivals et de belles rencontres. Les éditions Jack si on the road publie des livres (recueil de dessins et bandes dessinées) et le journal satirique Zélium. Malgré la crise de la presse et la prédominance du modèle numérique, Zélium fait le pari d’une publication satirique imprimée, indépendante et subversive, sans publicité ni actionnaire. Son credo, c’est la rigolade séditieuse, la marrade subversive, c’est la plume explosive et le crayon en pétard. Dès son premier numéro, paru dans les kiosques des pays francophones en février 2011, il a su fédérer la crème des auteurs du paysage satirique en France, en Belgique et ailleurs, avec des contributeurs réguliers qui publient ou ont publié chez Hara-Kiri, Fluide Glacial, Le Monde, Libération, L’Écho des Savanes, Le Canard Enchaîné, Siné Mensuel, Bakchich, Psikopat, l’Humanité, Charlie Hebdo, Politis, Causette… et même dans le Journal du Jeudi, revue satirique du Burkina Faso !

Vous avez un projet à mettre en œuvre ? Contactez L'Agence BARBEROUSSE et discutons-en !